Vaginose bactérienne

Qu’est-ce qu’une vaginose bactérienne?

La vaginose bactérienne est la cause la plus fréquente des pertes vaginales. C’est une infection qui peut être déclenchée par diverses bactéries, mais qui n’est pas sexuellement transmissible. Elle résulte du déséquilibre de la flore naturelle du vagin. Certaines femmes en sont atteintes de façon répétée.

Comment la vaginose bactérienne apparaît-t-elle?

Les douches vaginales, l’utilisation de savons, de sprays intimes, de médicaments, les opérations (esthétiques), par exemple, peuvent perturber l’équilibre du milieu microbien naturel du vagin; certaines bactéries s’y introduisent alors et prolifèrent, entraînant ainsi une vaginose. Il existe aussi des causes hormonales: un excès d’hormones sexuelles féminines (à la suite de la prise de la pilule ou d’une grossesse), tout comme une carence (femmes ménopausées sans traitement substitutif hormonal), peuvent provoquer une vaginose.

Quels sont les symptômes et les conséquences possibles?

Une vaginose se manifeste par des pertes plus abondantes que d’habitude, souvent blanchâtres, collantes et malodorantes (odeur rance, de poisson), surtout après un contact avec le sperme. Lors des rapports sexuels vaginaux, des démangeaisons, des brûlures, des rougeurs et des douleurs peuvent également survenir. Mais la vaginose bactérienne est souvent asymptomatique. Le risque pour une femme de contracter une infection sexuellement transmissible augmente lorsqu’elle est atteinte de vaginose bactérienne. Celle-ci peut aussi entraîner une inflammation pelvienne.

Comment diagnostique-t-on la vaginose bactérienne?

On diagnostique la vaginose bactérienne par un frottis. Le même frottis peut être utilisé notamment pour exclure une infection sexuellement transmissible comme la chlamydia et la gonorrhée.

Comment traite-t-on la vaginose bactérienne?

La vaginose bactérienne peut être traitée par des antibiotiques. Il peut être judicieux, en même temps ou à la place de ce traitement, d’introduire du yogourt dans le vagin afin de stimuler la production de bactéries lactiques, ou de se procurer en pharmacie un produit contenant ce type de bactéries.

Faut-il également traiter les partenaires sexuels?

Les partenaires ne doivent en règle générale suivre aucun traitement, sauf si la femme est atteinte simultanément d’une infection sexuellement transmissible.

Comment éviter une (nouvelle) infection?

Pour ne pas troubler l’équilibre de la flore vaginale naturelle, il convient de respecter certaines règles: ne pas utiliser de savons, ni de sprays dans la région intime; ne pas prendre de douches vaginales; pratiquer un nettoyage externe du vagin à l’eau tiède (sans savon); changer régulièrement les tampons et les serviettes hygiéniques et ne les utiliser que pendant les règles; préférer les sous-vêtements en coton aux articles synthétiques, le coton étant une matière respirante; en cas de prédisposition à la vaginose bactérienne, éviter de porter des strings, des tangas ou des pantalons très serrés.