Gonorrhée

Qu’est-ce que la gonorrhée?

La gonorrhée, appelée familièrement «chaude-pisse», est une des infections sexuellement transmissibles les plus répandues au monde. Elle est provoquée par des bactéries (Neisseria gonorrhoeae, également appelées gonocoques).

Comment la gonorrhée se transmet-elle?

L’infection peut être transmise lors d’un rapport sexuel oral, vaginal ou anal. Les agents pathogènes (gonocoques) se trouvent sur les muqueuses (et non pas dans le sperme ou les sécrétions vaginales). Ils peuvent aussi être transmis de la mère à l’enfant pendant l’accouchement.

Quels sont les symptômes et les conséquences possibles?

L’infection est souvent asymptomatique; l’atteinte du vagin, de l’anus et du pharynx passe souvent inaperçue. En revanche, l’atteinte de l’urètre masculin est presque toujours symptomatique et douloureuse.

Hommes:

  • écoulement pénien ou anal, d’aspect purulent;
  • douleurs au niveau du gland;
  • douleurs en urinant;
  • douleurs lors des rapports sexuels;
  • démangeaisons et irritations dans la région anale;
  • maux de gorge, rougeur et irritation de la cavité bucco-pharyngée.

Femmes:

  • écoulement vaginal ou anal, d’aspect purulent;
  • douleurs au niveau du vagin;
  • douleurs en urinant;
  • douleurs lors des rapports sexuels;
  • démangeaisons et irritations dans la région anale;
  • maux de gorge, rougeur et irritation de la cavité bucco-pharyngée;
  • saignements occasionnels en dehors des règles.

Non traitée, l’infection peut s’étendre à la prostate et à l’épididyme chez l’homme. Chez la femme, elle est susceptible de provoquer une inflammation pelvienne et d’entraîner des complications pendant la grossesse. Chez les deux sexes, elle peut conduire à la stérilité.

Comment diagnostique-t-on la gonorrhée?

On diagnostique la gonorrhée par un frottis de la muqueuse.

Comment traite-t-on la gonorrhée?

Généralement, on traite l’infection par des antibiotiques. Si les symptômes persistent malgré le traitement, il convient d’en informer le médecin, car cela peut indiquer que les bactéries ont évolué de sorte que l’antibiotique n’est plus efficace (Antibiorésistance).

Faut-il également traiter les partenaires sexuels?

Il convient de déterminer avec le médecin qui pourrait être à l’origine de l’infection et à qui elle pourrait déjà avoir été transmise, puis d’informer du diagnostic ces partenaires sexuels, afin qu’ils puissent se faire examiner et traiter si nécessaire.

Les partenaires sexuels doivent suivre le traitement simultanément, pour éviter de se contaminer sans cesse l’un l’autre (effet «ping-pong»). Un traitement simultané permet aussi de se passer de préservatifs.

Comment éviter une (nouvelle) infection?

Les préservatifs diminuent le risque de gonorrhée, mais ne le suppriment pas totalement. L’important est de diagnostiquer et de traiter l’infection à temps.

En cas d’infection, le site internet lovelife.ch propose des astuces pour informer les partenaires.

Et pour tous ceux qui ont des rapports sexuels:

Parce que chacun(e) l’aime à sa façon: faites votre safer sex check personnel sur lovelife.ch.