Vous vouliez répondre « Oui »,
mais vous avez cliqué sur « Non » ?

Cliquez ici pour revenir au manifeste.

Faire passer
le mot

Recommander le manifeste

disent oui au manifeste LOVE LIFE

Filter:

VIH et autre IST

Infections et maladies

Certains agents pathogènes (bactéries, virus, champignons et parasites) peuvent se transmettre d’être humain à être humain lors de rapports sexuels. Ils déclenchent des infections sexuellement transmissibles (IST), que l’on appelle aussi des maladies sexuellement transmissibles (MST).

La plupart de ces infections peuvent être traitées, et même être guéries, à condition d’être dépistées à temps. Des démangeaisons, des sensations de brûlure ou des écoulements dans la zone génitale peuvent être les signes d’une IST. L’apparition de symptômes de ce type doit amener à consulter rapidement un médecin, pour se faire examiner et traiter.

Une personne, qui a contracté une IST, peut la transmettre à d’autres lors de rapports sexuels. Si le médecin diagnostique une IST, il faut donc en informer les partenaires. Ceux-ci peuvent avoir été contaminés, même s’ils ne présentent pas de symptômes particuliers. Eux aussi doivent donc se faire examiner et suivre un traitement si nécessaire.

Le risque de contracter une IST grandit avec le nombre de partenaires sexuels. Les personnes ayant plusieurs partenaires sexuels (cinq ou plus par an) devraient se soumettre une fois par an à un dépistage, même en l’absence de symptômes. Des infections, qui ne sont pas traitées, parce qu’elles n’ont pas été détectées, peuvent avoir des conséquences graves pour la santé.

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est certainement le plus connu des agents pathogènes transmissibles sexuellement. L’infection par le VIH peut être traitée, mais elle est incurable. Une personne porteuse du VIH (séropositive) ne présente normalement pas de symptômes spécifiques : l’infection ne se sent pas et ne se voit pas. Par contre, il est possible que des symptômes d’une « primo-infection » apparaissent peu après la contamination. Comme ils ressemblent aux symptômes de la grippe (p. ex., fièvre, ganglions lymphatiques gonflés, grosse fatigue), il est fréquent que l’on n’établisse pas le lien avec le VIH. Si ces symptômes apparaissent entre quelques jours et quatre semaines après une exposition à une situation à risque, il faut prendre rendez-vous sans délai dans un centre de consultation spécialisé ou avec un médecin, pour passer un test de dépistage du VIH.

Non traitée pendant une période prolongée, parce qu’elle n’a pas été détectée, l’infection par le VIH évolue en sida (syndrome d’immunodéficience acquise). S’il n’est pas traité, le sida est mortel.